Le projet ECRU soutenu par Biblissima+ !

Dans le cadre de l’appel à projets Biblissima+ 2022, la BIS et le LaMOP ont proposé le projet ECRU (Éditions Critiques Relatives à l’Université), complémentaire du projet ORESM, en partenariat avec l’Institut de Recherche et d’Histoire des Textes (IRHT), l’EquipEx Biblisima lui-même et l’entreprise Teklia. Ce projet a été sélectionné par le conseil scientifique de Biblissima+ et s’est vu attribuer une subvention de 37 000 euros.

L’objectif d’ECRU est de réaliser l’édition en TEI des grandes éditions critiques relatives à l’Université de Paris au Moyen Âge, qui fournissent les analyses diplomatiques, des transcriptions, mais aussi des informations sur les lieux de conservation ou encore les cotes anciennes des archives.

Ces grandes éditions, conservées notamment à la Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne, sont l’Historia Universitatis Parisiensis de César Egasse Du Boulay (XVIIe siècle), l’Index Chronologicus de Charles Jourdain (XIXe siècle), et surtout le Chartularium Universitatis Parisiensis et l’Auctarium Chartularii de Heinrich Denifle et Emile Châtelain (XIXe siècle). Elles proposent une version transcrite et commentée des documents et indiquent les témoins des actes et leurs lieux de conservation pour les originaux et les copies, ou les références bibliographiques pour les éditions antérieures. Elles comprennent parfois la trace d’actes dont les originaux et copies ont été perdus.

L’édition numérique en TEI permettra de construire des référentiels relatifs aux lieux de conservation des actes, aux lieux, personnes et collectivités citées et de les aligner avec ceux de Biblissima+ et d’ORESM. Elle permettra également de lier les données issues des éditions avec l’inventaire virtuel de l’Université de Paris qu’ORESM se propose de reconstruire. L’entreprise Teklia participera à ce projet en réalisant l’OCRisation des documents et leur encodage automatisé (paragraphes, certaines entités nommées par exemple) à partir d’un modèle de structuration automatique par intelligence artificielle qui servira à l’entrainement par apprentissage supervisé.

Dans un premier temps, c’est le Chartularium Universitatis Parisiensis qui sera traité. Cet ouvrage de référence pour la recherche sur l’ancienne université de Paris compte quelque deux mille six-cents pages réparties sur quatre volumes.



Citer ce billet
Arsène Georges (2022, 24 août). Le projet ECRU soutenu par Biblissima+ ! ORESM. Consulté le 18 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/skrk

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search