Acte 2 de la Gouvernance

La gouvernance du projet ORESM a été décidée le 9 mars 2021, lors de la première réunion du Comité Scientifique restreint



Pilotage opérationnel

Il est assuré par Lucie Vieillon (cheffe de projet numérique à la Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (BIS)) et Stéphane Lamassé (enseignant-chercheur à Paris 1 Panthéon-Sorbonne, rattaché au Laboratoire de Médiévistique Occidentale de Paris (LaMOP) – UMR 8589). Ils sont issus des deux structures porteuses du projet (la BIS et le LaMOP). Lucie Vieillon assure le pilotage technique du projet et Stéphane Lamassé assume le pilotage scientifique.

Ils ont conjointement pour missions :

  • d’assurer l’évolution du projet dans le temps en s’adaptant aux temporalités et aux contextes (méthode AGILE) ;
  • de coordonner les partenaires du projet ;
  • de répondre à des appels à projets ;
  • d’assurer les recrutements nécessaires à l’avancement du projet ;
  • de veiller à l’alimentation du carnet de recherche ;
  • de préparer le travail du comité scientifique (CS) en élaborant les documents de travail et en proposant à l’ordre du jour les questions nécessitant une expertise scientifique ;
  • de coordonner le travail des groupes de travail (GT), en proposant la liste de leurs membres au CS et en préparant et animant les réunions des GT.

Comité scientifique (CS)

Sous le pilotage scientifique de Stéphane Lamassé et de Thierry Kouamé (enseignants-chercheurs à Paris 1 Panthéon-Sorbonne, LaMOP – UMR 8589), le CS réunit les partenaires du projet. En sa qualité de co-pilote de projet, Lucie Vieillon siège de droit au CS. Chaque institution partenaire désigne un ou plusieurs représentants au CS. D’autres personnalités peuvent y être invitées au titre de leur expertise, que ce soit de manière permanente ou en fonction de l’ordre du jour. Le CS a pour mission de fixer les orientations scientifiques du projet et de prendre les décisions stratégiques le concernant.

Les groupes de travail (GT)

Sous le pilotage technique de Lucie Vieillon et d’un membre désigné par le CS au titre de son expertise, en fonction du groupe de travail, les GT réunissent des expert·e·s issu·e·s des établissements partenaires. Les membres des GT sont nommés par le CS, sur proposition des co-pilotes du projet. D’autres personnalités peuvent y être invitées au titre de leur expertise, en fonction de l’ordre du jour. En sa qualité de co-pilote du projet, Stéphane Lamassé assiste de droit à leurs réunions. Les groupes de travail sont chargés de travailler plus particulièrement sur certains aspects scientifiques et techniques du projet. Leurs propositions sont soumises au CS pour discussion et validation. Ils assistent également les co-pilotes dans la mise en œuvre des orientations actées par le CS. Les GT se tiendront en présentiel dans la mesure du possible et ne réuniront qu’un petit groupe de personnes.

Le Groupe de travail Métadonnées :

Ce GT a pour mission de proposer des orientations concernant la construction de l’inventaire méthodique, en XML-EAD, visant à réunir virtuellement les fonds des archives de l’université de Paris. Il se questionnera notamment sur les modalités d’application de l’EAD et de la DTD. L’objectif est de parvenir à une interopérabilité et une articulation entre différents fonds provenant d’institutions différentes.

Le Groupe de travail ONOMASTIQUE :

Ce GT a pour mission de proposer des orientations au sujet de la description des personnes physiques ayant vécu au Moyen Âge et les balises EAC/CPF à utiliser, dans une perspective d’interopérabilité entre le référentiel qui sera créé dans le cadre du projet ORESM, ceux des Archives nationales, de Biblissima, et la base de données Studium Parisiense.

Le Groupe de travail Paléographie, ou GT-Palé’ORESM :

Ce GT, dont les membres partagent des objectifs pédagogiques, a pour mission de proposer des transcriptions paléographiques de documents d’archives. Des travaux dirigés seront organisés (in situ ou en distanciel) par Olivier Matteoni (Paris 1 Panthéon-Sorbonne – LaMOP) et Laurent Vissière (Sorbonne Université – IRCOM). Ces travaux dirigés de paléographie ont pour objectif de soumettre des étudiants en histoire médiévale à la lecture et à la transcription d’actes inédits, afin de mettre en place une annotation de l’archive numérisée, qui révèlera l’édition du texte lors du passage du curseur sur l’image.

Le Groupe de travail IIIF : (à venir)

Ce GT aura pour mission d’apporter des préconisations à l’implémentation de la couche technique du protocole d’interopérabilité IIIF (International Image Interoperability Framework).

Illustration : @Lucie Vieillon


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search