Des vidéos pour animer la journée d’étude ORESM du 26 novembre 2021

Étape 1 – Première rencontre avec les participants, aux Archives nationales

Afin de faire mieux connaître ORESM, une journée d’étude se tiendra le 26 novembre 2021. Dans ce cadre, la BIS diffusera dans le courant de l’année un ensemble de capsules vidéo dévoilant les ambitions et les enjeux du projet.

Le 24 juin, une première rencontre entre certains intervenants et le Studio créatif Zero-Zero, qui réalisera les vidéos, s’est tenue aux Archives nationales. Le but était de fixer le contenu des interventions, de préparer les documents à filmer et de faire le tour des locaux pour choisir un lieu de tournage aux Archives nationales.

Crédits @LouiseGousseau

1. Le contenu des interventions

Elles mettront en lumière l’une des thématiques de la journée d’études « comment réconcilier les données issues des réservoirs documentaires, scientifiques et archivistiques ? ». Cette question concerne notamment la réunion virtuelle du fonds des archives de l’université de Paris, et le référencement des membres de l’université encore méconnus ou inconnus. Il s’agira aussi d’en révéler les défis sous-jacents, comme les difficultés liées à la rétro-conversion.

Les sujets choisis par les intervenants mettront en valeur la coopération entre la Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne et les Archives nationales. Lucie Vieillon, cheffe de projet ORESM, Jean-François Moufflet et Aurélia Rostaing, conservateurs du patrimoine aux Archives nationales, et Danis Habib, chargé d’études et formateur EAD aux Archives nationales, y expliqueront leur contribution au projet.

2. Les documents présentés

Les vidéos seront construites autour de la présentation de pièces d’archives en lien avec l’université de Paris, cœur battant du projet ORESM. En accord avec l’ambition prosopographique d’ORESM, l’accent sera mis sur des personnalités de l’université de Paris, tel que Jean de Cinqarbres, et sur un document exceptionnel mettant en lumière la vie quotidienne des étudiants au XIVe siècle : le cartulaire du collège de Hubant.

3. Les lieux de tournage

Le choix du lieu de tournage est crucial et c’est tout naturellement que nous nous sommes tournés vers les « grands dépôts ». La salle du trésor des chartes et la galerie du Parlement constitueront le cadre privilégié de ces interventions : ils sont en effet le lieu de conservation des séries H-3, M et MM, S et X, dans lesquelles se trouvent une grande partie des archives liées à l’université.

Archives nationales (Paris) Grands dépôts (salle de l'Armoire de fer)Salle du trésor des chartes, Archives nationales/Atelier de photographie (Paris), CC BY-SA 3.0 , via Wikimedia Commons
Archives nationales (Paris) la galerie du Parlement (Grands Dépôts)Galerie du Parlement, Archives nationales/Atelier de photographie (Paris), CC BY-SA 3.0 , via Wikimedia Commons

Les vidéos sont réalisées par Guillaume Esprit, du Studio créatif Zéro-Zéro.

 

Prochaines échéances :

  • 1er juillet : tournage du teaser ORESM
  • Du 15 au 17 septembre : tournage des vidéos aux Archives nationales
Studio créatif ZERO-ZERO
ORESM est membre du réseau du DIM-STCN de la région Île-de-France
Une actu co-signée par Louise Gousseau et Lucie Vieillon

Image de présentation : @Archives nationales


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.