A paraître : Swedish Students at the University of Paris in the Middle Ages

Stockholm
Crédits : Alexander Kölbl/arsdigital

Un ouvrage collectif, dirigé par Olle Ferm (Stockholm) et Élisabeth Mornet (Paris), qui concerne les étudiants suédois à Paris au Moyen Âge, doit paraître prochainement dans le cadre d’un grand projet promu par la Runica et Mediævalia Sällskapet et le Centre des études médiévales de l’université de Stockholm, projet consacré à la fréquentation des Suédois dans les universités européennes. Trois volumes ont déjà été édités en 2011 (Vienne), 2014 (Leipzig), 2017 (Cambridge et Oxford).

Les contributions, en anglais et en français, abordent les thèmes suivants :

  • Rappel préliminaire de l’histoire de l’université de Paris.
  • Considérations de méthode pour l’étude de la population estudiantine suédoise à Paris.
  • Étude sociale des étudiants : nombre, conditions de séjour, cursus, origines, carrières, etc. Les vues d’ensemble sont accompagnées d’articles qui développent quelques exemples de figures représentatives de ces étudiants.
  • Étude des influences parisiennes sur la culture écrite et les milieux religieux, intellectuels et politiques du royaume de Suède aux XIVe et XVe siècles.

Les liens de cette publication avec le projet Studium Parisiense ont été constamment étroits : l’élaboration des fiches prosopographiques suédoises dans la base de données, qui avait d’ailleurs commencé avant la mise en chantier de la publication, a nourri nombre d’aspects traités dans le volume ; inversement, les recherches documentaires suscitées par le projet éditorial sont venues, et viendront encore si possible, enrichir le dictionnaire parisien. Le renvoi à sa notice dans Studium de chaque étudiant cité dans l’ouvrage a été prévu, pour maintenir un lien constant. La base de données sert de dictionnaire biographique et aussi de justification si nécessaire. Dans le même temps, les initiateurs de cette publication espèrent montrer l’intérêt des approches régionales des populations universitaires, par exemple à des fins d’éventuelles comparaisons.

Une actualité signée Elisabeth Mornet.